Petit truc très utile si jamais vous disposiez d’un serveur mutualisé hébergeant plusieurs sites et que vous souhaitiez – par exemple – augmenter le POST_MAX_SIZE pour un de vos clients afin de lui permettre de téléverser des photos de haute qualité via l’admin de WordPress.

À la racine de votre dossier public, ajoutez un .htaccess contenant :

suPHP_ConfigPath /home/public_html/

et au même endroit, un fichier nommé php.ini contenant les configs à surpasser (override), par exemple:

upload_max_filesize=10M
post_max_size=10M
max_execution_time=200
max_input_time=200

MÀJ : Merci au collègue Éric qui me souligne au passage la nécessité d’avoir installé le module suPHP pour que cette astuce fonctionne.

Vous le savez sûrement, WordPress s’amuse souvent à modifier certains caractères de vos textes par des entités html/unicode ou même d’autres caractères qu’ils juge équivalents. C’est pire encore si vous êtes un adepte du copier/coller pour remplir le formulaire de publication.

C’est surtout vrai pour les apostrophes…

Pour régler ça une fois pour toutes il vous suffit d’ajouter ces quelques lignes au fichier functions.php de votre thème :

// IMPORTANT : j'ai dû 'casser' les entités avec un espace pour qu'elles s'affichent correctement
// n'oubliez donc pas de les enlever pour que le script fonctionne (ex: & #2019 devient &#2019)

function cleanApostrophes($content)
{
	$content = str_replace(array("'","`","’", "& 146;", "& #2019;", "& #8217;", "& apos;", "& amp;apos;","& #039;"), "'", $content);
	return $content;
}
add_filter('the_title', 'cleanApostrophes');
add_filter('the_content', 'cleanApostrophes');
add_filter('the_excerpt', 'cleanApostrophes');

Avec ça, ciao bye pour les apostrophes étranges et les conversions douteuses dans les titres (the_title), le contenu (the_content) et les résumés (the_excerpt).

Évidemment vous pouvez modifier la fonction à votre gré pour ajouter d’autres règles de remplacement…

Voici un petit bout de code très utile que j’ai développé afin de permettre très simplement de gérer des billets s’affichant sur plusieurs colonnes via l’interface de WordPress.

Pour ce faire, j’ai choisi d’utiliser à mon avantage le séparateur d’introduction, à savoir la balise <!–more–> qui s’insère facilement en cliquant sur le bouton de l’éditeur.

Ainsi, le script suivant permet de détourner son utilisation pour enrober chaque élément de contenu séparé par <!–more–> d’un DIV permettant ultimement d’afficher le tout sur plusieurs colonnes.

Lire la suite »

Voici comment – après quelques heures de bidouillage – j’ai pu arriver à intégrer correctement le bouton Facebook Like dans le flux d’activités de BuddyPress.

Ce qu’il faut savoir c’est que le loop de BP nous renvoie un tableau assez volumineux contenant toutes les entrées du flux d’activités sans égard à son type (à moins que l’utilisateur ait fait sélectionné une méthode de tri).

Ainsi, chaque type (mise à jour, inscription à un groupe, publication sur un forum, etc.) a sa propre façon de gérer ses URLs et cette dernière n’est malheureusement pas passée en argument dans le Loop : il faut donc la construire.

Le bout de code qui suit ajoutera automatiquement le iFrame de vote pour Facebook à la droite des boutons de réponse en se suppléant au marqueur do_action(‘bp_activity_entry_meta’); présent dans le thème par défaut à l’endroit souhaité.

Vous remarquerez que personnellement, j’ai choisi d’exclure du processus (en ne leur attribuant pas d’URL) les types tels que : joined_group, new_member, friendship_accepted, et friendship_created pour une raison évidente : on s’en fou de signaler notre intérêt (like) pour ces éléments!!

Voici donc quoi ajouter dans le fichier functions.php de votre thème BuddyPress :

<?php
/*
 * FACEBOOK LIKE
 *   ajouter le bouton Facebook Like dans le flux des activités
 *   utilise le listener 'bp_activity_entry_meta' du thème par défaut de BP
*/

add_action( 'bp_activity_entry_meta' , 'facebookLikeActivity');
function facebookLikeActivity()
{
	global $bp,$activities_template;
	// si objet inexistant
	if(!is_object($activities_template)) return;
	// current ID
	$id = $activities_template->current_activity;
	// trouver le bon lien
	switch($activities_template->activities[$id]->type) {
		case 'activity_update' :
			$link = $activities_template->activities[$id]->primary_link;
			$link .= 'activity/' . $activities_template->activities[$id]->id.'/';
			break;		
		case 'new_forum_topic' :
		case 'new_blog_comment' :
		case 'new_blog_post' :
		case 'new_forum_post' :
			$link = $activities_template->activities[$id]->primary_link;
			break;
		case 'created_group' :
			preg_match_all('/href="([^"]*)"/i', $activities_template->activities[$id]->action, $matches);
			$link = $matches[1][1];
			break;
		case 'joined_group' :
		case 'new_member' :
		case 'friendship_accepted' :
		case 'friendship_created ':
		default :
			$link = NULL;
			break;
	}
	//ajouter le bouton
	if($link) : ?>
        <iframe src="http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=<?php echo urlencode($link); ?>&amp;layout=button_count&amp;show_faces=false&amp;width=90&amp;action=like&amp;colorscheme=light&amp;height=21" scrolling="no" frameborder="0" style="position:relative;top:7px;border:none; overflow:hidden; width:90px; height:21px;" allowTransparency="true"></iframe>
    <?php endif;
}
?>

Voici un petit bout de code jQuery bien utile pour convertir tout lien pointant vers une image à une miniature de celle-ci pointant vers l’originale. Très utile pour un blogue ou un forum!

//set image max width
imgMaxWidth = 150;
//define regex pattern to detect images
regexImg = /^http:\/\/(.)+\.(jpg|jpeg|gif|png)$/gi;
//parse links
$('DIV.activity a').each(function(){
	//if a link points to an image
	if($(this).attr('href').match(regexImg)) {
		//add classes
		$(this).addClass('fetchedImgLink');
		//edit target
		$(this).attr('target', '_blank');
		//show image instead of text
		$(this).html("< img class='fetchedImg' src='" + $(this).attr('href') + "' />");
		//check for size
		var currentImg = $(this).find('img');
		var iw = currentImg.width();
		var ih = currentImg.height();
		var ratio = (ih!=0) ? iw/ih : 1;
		//resize if needed
		if(iw > imgMaxWidth) {
			currentImg.width(imgMaxWidth);
			currentImg.height(ih - ((iw-imgMaxWidth) / ratio));
		}
	}
});

J’expérimente Buddypress depuis quelques jours avec les configurations suivantes :

Le but est donc d’avoir un environnement multilingue (via WPML) pour Buddypress sur une installation unique de WP (et non WPMU). Le problème? C’est que ça ne fonctionne pas. En tout cas, ça ne fonctionne pas bien puisque les URLs ne sont pas réécrites correctement pour faire passer le paramètre de langue.

J’ai trouvé sur le forum officiel de WPML que leur traduction, avec le plugin Buddypress Multilingual servant de pont avec le CMS, ne fonctionne que si Buddypress est installé sur la version WPMU (multi-users) de WordPress, et qu’ils ne prévoient pas de soutenir la compatibilité pour la single install considérant qu’en version 3.0, WordPress intègrera les composantes multi-utilisateurs.

Alors en attendant on fait quoi?

Un peu de javascript…

Voici donc ma recette pour – temporairement, le temps que WP 3.o émerge en mai prochain – forcer l’insertion du paramètre de langue dans toutes les URLs d’un site tournant sous Buddypress.

1) Il faut s’assurer que le plugin WPML est configuré de sorte que le paramètre de langue soit passé en query string, du genre : http://monsite.com/buddypress/article?lang=en et non la formule par défaut.

2) Ensuite on ajoute ce bout de code nécessitant jQuery :

//set image max width
imgMaxWidth = 150;
//define regex pattern to detect images
regexImg = /^http:\/\/(.)+\.(jpg|jpeg|gif|png)$/gi;
//parse links
$('DIV.activity a').each(function(){
	//if a link points to an image
	if($(this).attr('href').match(regexImg)) {
		//add classes
		$(this).addClass('fetchedImgLink');
		//edit target
		$(this).attr('target', '_blank');
		//show image instead of text
		$(this).html('');
		//check for size
		var currentImg = $(this).find('img');
		var iw = currentImg.width();
		var ih = currentImg.height();
		var ratio = (ih!=0) ? iw/ih : 1;
		//resize if needed
		if(iw > imgMaxWidth) {
			currentImg.width(imgMaxWidth);
			currentImg.height(ih - ((iw-imgMaxWidth) / ratio));
		}
	}
});

Ce que ce code fait, c’est qu’il détecte si on est dans une version linguistique autre que celle par défaut (donc on a un paramètre de langue initialement). Si tel est le cas, le paramètre est ajouté à chaque lien de la page, mais pas à ceux de la boîte de sélection de langue de WPML (DIV#lang_sel).

Et ça dépanne, en attendant.

Voilà une excellente nouvelle que cette annonce à l’effet que BuddyPress pourra maintenant rouler comme un plugin de WordPress, et n’aura plus (nécessairement) besoin de WordPress MU.

J’ai toujours été extrêmement septique à l’endroit de MU – dont on annonce déjà la mort lors du passage en version 3.0 de WP – et de savoir qu’on pourra utiliser les fonctionnalités incroyable de BuddyPress sur une installation simple m’emballe.

Amis développeurs, avez-vous eu l’occasion de le tester un peu?

Le thème P2 de WordPress – qui émule l’interface d’un hybride Twitter/Facebook imaginaire – vient enfin d’être corrigé de [la plupart de] ses nombreuses faiblesses.

La principale lacune était au niveau de son intégration à un environnement déjà existant. Jadis, un site voulant l’utiliser devait s’en contenter puisque sa surcharge de scripts et la lourdeur de son code le rendait VRAIMENT trop complexe/long/impossible à extraire et à insérer dans un autre thème. Impossible donc de se créer une section « P2″ fonctionnant parallèlement à un blogue traditionnel évoluant sur la même installation de WordPress. C’est maintenant corrigé :

We also decided to go a step further and rework P2 so that it could easily be used as a parent theme and extended with child themes. This will allow theme designers to create awesome new theme designs without having to duplicate all of the existing P2 features.

De plus, de nouvelles options s’offrent à nous au niveau de la personnalisation du thème via l’admin de WordPress, de même que la venue de nouveaux types attribuables au contenu qu’on y envoie : status, billet de blogue, citation ou lien externe. Pas bête!

Je ne penserais pas renvoyer ce blogue sur P2, mais pour se monter une sorte de HUB SOCIAL, ça m’apparait être vraiment une avenue à considérer…

- Merci à Carl pour le tuyau.

Y a du beau, très beau thème ici…

Merci encore, Smashing Magazine!

Voici une petite astuce qui vient bien compléter mon script pour raccourcir une URL avec l’API de http://bit.ly.

Tout ceci part avec l’API de Tweetmeme cette fois, laquelle permet d’obtenir le nombre de fois qu’un billet de votre blogue a été affiché sur Twitter soit en insérant leur nom dans le tweet (@tweetmeme) ou encore en ayant passé par http://bit.ly pour raccourcir l’URL (les deux entités partagent leurs données).

Il suffit tout simplement de récupérer les données XML issues de cette ressource : http://api.tweetmeme.com/url_info?url=##votre-URL##, ce qui renvoie quelque chose ressemblant à ceci :

<result>
	<status>success</status>
	<story>
		<title>Google Wave : et si… / Publicité | Gérant d'estrade</title>
		<url>/blogue/web/reseaux-sociaux/google-wave-et-si.html</url>
		<media_type>news</media_type>
		<created_at>2009-11-09 20:34:54</created_at>
		<url_count>1</url_count>
		<tm_link>http://tweetmeme.com/story/264195236</tm_link>
		<comment_count>0</comment_count>
		<excerpt>
			Sur mon blogue : Google Wave : et si… http://bit.ly/10xaQW
		</excerpt>
	</story>
</result>

Pour le récupérer très simplement (avec PHP 5) vous pouvez utiliser cette fonction, à ajouter dans la page functions.php de votre thème :

function tweetCount($url) {
	$fichier = file_get_contents("http://api.tweetmeme.com/url_info?url=".$url);
	$xml = new SimpleXmlElement($fichier);
 	echo 'Ce billet a <a href="'.$xml->story->tm_link.'" target="_blank">'.$xml->story->url_count.' tweets</a>!';
}

Ensuite dans votre thème – probablement dans la page single.php pour affecter uniquement les billets – ajoutez un simple appel à la fonction en passant votre permalien en paramètre :

tweetCount($post->permalink);

Ceci affichera le nombre de tweets contenant l’URL en même temps qu’un lien pour les consulter.

développement / Catégories

Twitter @emilegirard

RSS Liens partagés

Mots-clefs

Ailleurs

Méta