Bon ça y est, ils ont réparé leur site mobile.

Le journal 24 heures vient de lancer en grande pompe sa nouvelle version mobile qui marche sur votre ordinateur, mais pas dessus votre iPhone.

Tout ça avec un meta-title franchement accrocheur en version web :

<title>Winnipeg Sun</title>

Et j’ajouterais aussi la pertinence d’avoir autant d’URL pour mener au même endroit :

  • 24heures.ca (qui redirige vers…)
    • 24hmontreal.canoe.ca (dont la version mobile est…)
  • m.24heures.ca (juste parce qu’ils ont dû vouloir éviter avec raison…)
    • m.24hmontreal.canoe.ca

En voulez-vous-tu du mobile? En v’la.

Tout ce que j’ai à rajouter c’est un gros BRAVO, avec du sarcasme tout-plein.

Au moins, c’est clair qu’on est sur ce qui sera l’accueil du site (ou peut-être que le « home » est une annonce pour MiCasa? (qui se trouve d’ailleurs à être le dernier site que je connais à ramener son accueil vers une page en CGI)).

Un dossier à suivre, mais visiblement pas sur votre téléphone portable.

6

estrade.qc ?

Publié dans Blogue par Emile Girard

Le webmestre trouve que cette initiative de TLD (top-level domain) québécois est vraiment intéressante et il lève son chapeau à Daniel Turp.

Le souverainiste est heureux de voir une telle initiative permettant au Québec de marquer son identité propre sur la Toile.

Le rationnel se questionne sur le côté partisan du truc et suppose que ça va se heurter à plusieurs obstacles politiques.

Le pointilleux se demande si l’appellation « point qc » n’incite pas, en quelque sorte, à plutôt nier le Québec comme dans la locution : point de Québec sur l’Internet.

Le politologue se demande c’est pour quand les TLD pour Kosovares et Kurdes.

Le bouffon se demande si l’Alberta fera de même en tentant d’obtenir les .oil

Étonné de voir, une fois de plus, Radio-Canada y aller de références hypertextes internes (ok, ok, c’est vrai que ça sonne un peu « pompeux ») pour lier divers articles entre eux. Ainsi on peut lire :

Blanchi en trois occasions lors des 20 premières minutes, le Tricolore a profité d’un avantage numérique pour inscrire un deuxième but, celui de Mark Streit. L’homme orchestre du CH a mis le point final à un beau jeu de passes entre Chris Higgins et Saku Koivu.

Voilà un vrai article écrit pour le web. On est loin de la Presse Cybernétique et de ses articles-papier retranscrits bêtement pour bourrer les internautes… ou de leurs pseudo-blogueurs sportifs qui oeuvrent dans une tour d’ivoire.

Chapeau, une fois encore, Radio-Canada.

Twitter @emilegirard

RSS Liens partagés

Mots-clefs

Ailleurs

Méta