Ce matin, j’ai trouvé vraiment drôle ce lipdub dédié à Régis Labeaume.

Au second degré, ça faisait à mon sens très bien ressortir toute l’absurdité entourant la campagne du Regis maximus, empereur de Québec. Les Nordiques, un TGV, la Coupe Stanley sur la Grande Allée… voilà qui illustrait à merveille le vide dans le discours, les promesses en l’air, les menaces.

Je suis toutefois un peu secoué de constater que finalement, c’était bel et bien à prendre au premier degré. Que c’était vraiment de la fierté. Que ça été fait avec du vrai amour (et un brin d’opportunisme) :

«On voulait décrire l’atmosphère qui règne dans la ville en ce moment. Régis Labeaume, c’est notre superstar. C’est super positif pour la ville de Québec ce qu’on fait aujourd’hui», confie Sylvie Roberge, directrice de la programmation chez NRJ, station qui a monté le projet.

Eh ben.

2

Crise à Ottawa

Publié dans Blogue par Emile Girard

Mon ancien prof d’université, Louis Massicotte, se prononce à RDI quant à cette mirobolante saga!

M. Massicotte a été – et de loin – l’un de mes profs préférés lors de mon Bac (Économie et Politique) à l’UdeM. Sauf erreur il est rendu à l’Université Laval et continue d’instruire les étudiants grâce à son incommensurable expérience (il est un ancien haut-fonctionnaire) et connaissance de l’appareil politique canadien.

Vraiment un type fascinant et captivant. Et j’attendais son opinion sur le sujet depuis un bon moment.

Je ne fais que publier ce lien pour ne pas le perdre, je voudrai sans doute le re(re-re-re…)lire un jour, et j’ai tendance à m’y perdre dans mes signets. Je saurai au moins où le trouver.

Un article vraiment fantastique, brillant.

3

En rafale

Publié dans Blogue par Emile Girard

On trouvait que ça manquait de Canadien sur Fanatique. On a réglé ça.

Je me demande si la stratégie de Charest – axer sa campagne sur l’économie – va fonctionner alors que le prix de l’essence, symbole d’entre tous les symboles lorsqu’il est question d’incertitude économique, est actuellement affiché à 88¢.

Je me demande si la stratégie du PQ – axer la campagne sur « le Québec de Pauline » – a vraiment été entérinée par quelqu’un.

Je ne sais toujours pas comment réagir face à cette vidéo, qui semble avoir été tournée l’été dernier dans le Vieux-Montréal.

Super-Duper-Über-bravo pour l’élection d’Obama.

On dirait que je respire mieux. Ce changement de ton, qui aura son lot de répercussions un peu partout dans le monde, risque d’être de bonne augure.

Chapeau à CNN.

Ils ont trouvé le moyen de faire en sorte que leur site web était encore plus rapide avec des millions de requêtes à la seconde, hier, qu’il ne l’est normalement. Leurs visuels à la télé reléguaient Minority Report au rang de kitsh ou d’informatique-de-l’ancien-temps.

2

Journée de la culture

Publié dans Blogue par Emile Girard

Je relaie l’info que j’ai trouvée chez Michel.

Le vidéo et incroyablement bon, le message percutant, mais j’ai trouvé la fin un peu faible. Il m’apparaît un tantinet comme un sophisme de déclarer qu’un dollar investi dans l’industrie culturelle rapporte 11 fois plus en bénéfices directs ou indirects.

Pas que je sois contre ces investissements, mais simplement je suis plutôt d’avis que l’argument des retombées économiques est loin d’être un argument massue pour justifier quoi que ce soit. Il peut paraître vrai lorsqu’on regarde ses effets visibles, mais dans les faits, la structure économique d’un État est nettement plus complexe et dynamique que cela.

Enfin bref, tout ça pour dire que ça reste du bin bon stock :

12

Prédiction

Publié dans Blogue par Emile Girard

Au Lac, on est amateurs de prédictions.

Notre sport national – à part de survivre à l’hiver et au monde méchant du Saguenay – c’est de prédire la date du départ des glaces sur notre mer intérieure. Cette année, le Lac a « callé » le 7 mai à 5h30 alors que j’avais prédis le 11. Remarquez bien qu’en 25 ans de carrière (mettons) je n’ai eu la bonne date qu’à une seule reprise, et je m’étais trompé d’à peu près 23 heures…

Maintenant j’aimerais transposer tout ça à la course à l’investiture démocrate aux États-Unis. Je lance donc une ronde de paris à savoir quand Hillary va se retirer de la course.

Personnellement j’y vais pour le jeudi 29 mai à 15h00.

Le gagnant gagnera (assez suffisant comme prix, n’est-ce pas?).

3

Je me confesse.

Publié dans Blogue par Emile Girard

Je suis VRAIMENT un fan de ces pastiches du film Downfall.

J’avais adoré celle sur la série Canadiens/Flyers, tout comme celle-ci sur l’investiture démocrate :

Image de prévisualisation YouTube

D’ailleurs — classez ça au chapitre des anecdotes — je suis allé voir ce film au cinéma avec un ami dans l’idée de rejoindre notre party de Bac par la suite dans un bar du centre-ville. Pas besoin de vous dire qu’en sortant de la salle, on n’avait ni un ni l’autre envie de faire la fête nulle part, et on est rentrés chez-nous vers 22h en plein vendredi. Quelle œuvre intense et troublante. J’ai même pas encore osé le réécouter même si je possède le DVD depuis sa sortie.

- Via Pat.

Étonnant ce matin de constater que Denis Coderre vient d’être démis de ses fonctions en matière de critique de la défense.

Je me demande bien de quel(s) motif(s) cette décision découle… peut-être que le député de Bourrassa passe trop de temps sur Facebook ! Or si, justement, tel était le cas, ça serait une belle occasion pour nos dirigeants de créer le tout premier comté virtuel du monde (sauf erreur) et d’y nommer officiellement M. Coderre en tant que Député pour Facebook.

Le monde et les temps changent.

Les frontières tombent.

Ça serait peut-être utile, un député numérique.

2

Madame la Ministre

Publié dans Blogue par Emile Girard

Voici un document issu du Ministère de l’Éducation :

Enfin, le Plan d’action sur la lecture à l’école est renouvelé pour une autre période de trois ans. Il sera bonifié par l’ajout d’un nouveau programme d’embauche de bibliothécaires scolaires, une mesure évaluée à 22 millions de dollars par année.

22 millions par année pour des bibliothécaires pendant que les classes débordent, que la plupart des enseignants sont en débordement et que ceux-ci manquent de ressource à l’interne. Qui plus est, on se paye aussi 3 conseillers linguistiques par commission scolaire et il semble, plus que jamais, que les vrais problèmes doivent obligatoirement être réglés à grands coups de fonctionnaires… 

Merci Chérie pour le lien.
Lire la suite »

Twitter @emilegirard

RSS Liens partagés

Mots-clefs

Ailleurs

Méta