3

Publicité web

Publié dans Blogue, Publicité, Web par Emile Girard

Je viens de développer une librairie javascript pour notre ad-server permettant de modifier dynamiquement les background-images des pages afin de réaliser des habillages de sites plus facilement.

Alors à vous, distingués éditeurs et amis, je demande : est-ce que ça veut dire que je fais maintenant partie de l’axe du mal ?

Je viens de recevoir une pub de Nissan à l’instant.

De la grosse m** comme j’en ai rarement vu pour. Déjà qu’une compagnie optant pour un monologue avec ses clients c’est une chose; qu’en plus elle génère un pseudo-courriel inintéressant, que ce courriel soit signalé comme SPAM par Gmail, qu’il s’adresse à moi par le nom de Philippe alors que l’objet du message insinuait que Nissan me cherche… ça devient honteux.

nissan

Non mais hey! Tu parles d’une campagne organisée tout croche. Le pire, Carl me souligne que d’autres personnes viennent de recevoir le même courriel.

C’est chapeau en tabarouette!

On félicite l’équipe derrière cette belle campagne de communication.

J’pense que je vais en parler au Gros Bon Sens

On commence à entendre des conférences à gauche et à droite ces jours-ci. Avec la crise économique comme trame de fond, on fait souvent dans la dérape lorsque vient le temps de venter la publicité en-ligne. Moins onéreuse que dans les Trads, plus efficace, plus performante, etc.

Or à mon sens, on passe complètement à côté du débat.

L’avenir de la publicité en ligne passe par le travail et la survie des ÉDITEURS.

On les oublie trop souvent ces entrepreneurs. Qui bossent avec de petites équipes, qui croient en leurs projets et qui engendre un salaire de crève-faim. Et par les temps qui courent, ce sont eux qui paient la note, encore une fois.

Il faudrait impérativement que notre petit marché québécois se dote de moyens pour les aider, les encadrer et les supporter. J’ai longtems été éditeur moi-même, et je dois dire qu’il y a de ces périodes où je ne suis pas fâché d’avoir changé ma veste de côté. Car le jour où les éditeurs indépendant quitteront le marché, que le web sera encore plus polarisé autour d’axes incroyablement imposants et attractif, je crois que c’est l’essence même de cette grande place publique qui en prendra pour son rhume.

J’espère un jour voir gouvernement, agences et régies travailler ensemble pour ménager leur ressource première. Le web sera franchement drabe lorsque 100% de la pub vendue le sera en ciblant les internautes d’ici sur des mégaportails américains, des réseaux sociaux ou autre mastodonte.

L’éditeur web au statut d’artisan, pourquoi pas…

1

Truck de pub

Publié dans Blogue par Emile Girard

Hier, dans le centre-ville, je suis tombé sur un truck de pub.

Le concept? Un camion style « cubique » avec des écrans LCD diffusant de la pub sur chacun des côtés (arrière, gauche et droite).

J’sais pas pour vous, mais m’semble que ça doit flirter avec l’illégalité tout ça… C’est tellement déconcentrant, je crains pour nombre de piétons qui vont se faire rentrer dedans par une voiture conduite par un mononc’ pompette qui ne regardait pas en avant, voulant voir la fin de la pub de g-string.

Votre avis?

5

La meilleure pub, ever!

Publié dans Blogue par Emile Girard

C’est sans conteste la meilleure pub au monde.

EPIC!

Twitter @emilegirard

RSS Liens partagés

Mots-clefs

Ailleurs

Méta